Accueil du site > E x h i b i t i o n s p u b l i q u e s > Théâtre, in et out > Piedesenteur, la princesse maldorante

Piedesenteur, la princesse maldorante

CREATION 2009

Ce petit conte de Céline Lamy est joué par les voix et les corps de quatre comédiens dont l’un a le bon ton d’être surtout musicien et une autre danseuse. Ils proposent une promenade sonore et fantaisiste en s’entourant d’objets et d’un univers de jeu.

Parce que c’est une pièce pour enfants, Piédesenteur joue sur le visuel mais aussi sur les mots. De la scatologie au second degré, en principe, elle permet à chacun d’y trouver son compte, sans prendre les enfants pour des naïfs. Piédesenteur joue sur des ressorts contemporains : décalage, contre-point, rythme … mais la pièce s’amuse aussi avec l’attendu : les costumes de conte de fée, les archétypes des histoires de princesse. La musique est un instrument de rythme, d’exposé et d’utilisation des voix. Si elle fait des clins d’œil à la variété (sans référence affichée), elle est aussi une entrée dans l’imaginaire.

_
Piédesenteur , Ghislain versus Chevalier par organictheatre


Piédesenteur, sans prétention vertueuse, résonne tout de même des échos d’un conte. Elle parle de la rencontre, de la différence, de la place des filles et des garçons et s’en amuse pour laisser les enfants échapper au prince vaillant viril et à la petite princesse féconde. Bien sûr, ces derniers se marient, font des enfants, mais avec l’impression que ce n’est pas forcément la seule voie possible.




Voir en ligne : http://www.dailymotion.com/video/xc...